Siem Reap, ville incontournable du Cambodge pour visiter les célèbres temples d’Angkor. C’est une petite ville qui est surtout remplie de bars et pubs destinés aux touristes. Enfin, c’est ce qu’on a vu mais on n’a pas franchement visité la ville (on devient des mauvais touristes hi hi). Nous logeons un peu à l’extérieur du centre ville dans un super petit hôtel tout en bois avec une piscine. Son personnel est au petit soin avec nous et ils nous accueillent par nos prénoms au petit déjeuner, trop drôle de les entendre dire notre 2ème prénom qu’on utilise jamais mais qui sont notés sur nos passeports. Le site d’Angkor se visite en tuk-tuk, à scooter ou en vélo. Vu la chaleur, on a tout de suite laissé tomber le vélo. La réception de l’hôtel nous dégote un chauffeur de tuk-tuk et nous explique que pour le petit parcours d’une journée à Angkor c’est 16$ la journée. Waow, un chauffeur privé pour 16$… Nous voilà parti avec notre propre chauffeur pour aller chercher les tickets d’entrée qui nous donnent accès à ces 287 temples répartis sur 400km2. On aime ce genre d’endroit un peu mystique alors on prend le passe 7 jours ! Le premier temple que nous visitons est Angkor Wat, datant du 12ème siècle, c’est également le plus vaste et le plus connu. Il fût construit en 37 ans par 300’000 ouvriers et 6’000 éléphants. Nous y passons plus de 2 heures sans nous en rendre compte.

Après avoir retrouvé notre chauffeur dans la foule de tuk-tuk qui attendent, nous continuons notre tour avec la visite de plusieurs temples, pas très éloignés les uns des autres mais nécessitant quand même un véhicule. Comme nous l’avions déjà vu au Vietnam, il y a des mariés qui se font prendre en photo dans un temple. Il y a pire comme décors…

Nous finissons notre journée avec le temple d’Angelina Jolie, comme ils le surnomment ici, à cause du film Tomb Raider qui a été tourné sur ce site. C’est magnifique de voir la nature et ses arbres (des fromagers) reprendrent leurs droits sur ces ruines.

Le lendemain réveil à 5h00, pour voir le lever du soleil à Angkor Wat. Notre tuk-tuk du jour précédant nous attend et nous partons dans la nuit noire. Le fait d’entrer dans ce temple de nuit avec nos lampes de poches est une expérience extraordinaire. L’ambiance qui y règne est vraiment mystique.

Nous immortalisons le lever du soleil, puis nous nous dirigeons rapidement près de la tour centrale du temple avant que la horde de touristes envahisse les lieux. On profite de gravir les escaliers escarpés du monument central qui représente le paradis. Ces marches sont tellement raides que l’accès est interdit aux enfants.

En quittant les lieux, on voit un singe sur une poubelle à une centaine de mètres. Nous savons que ces coquins aiment venir piquer la nourriture alors on fait un nœud au sac plastique qui contient une partie de notre déjeuner. Grave erreur ! Les singes ont une bonne ouïe. Sans même nous regarder, il se dirige vers nous d’un pas rapide et essaie de me piquer le sac que je lève mais il revient à l’attaque et là… pas le choix, je le lâche et c’est avec une grande dextérité qu’il l’ouvre et commence à peler l’œuf. J’ai bien essayé de récupérer le sac (conscience écologique oblige) mais un simple mouvement d’oreille de la bête m’en a dissuadé… c’est fou comme notre instinct primaire refait surface. Cette fois-ci, Monique n’a pas eu le dessus :-). No comment Jean-Michel 🙂

Nous continuons à visiter le temple de Preah Khan, un de nos préférés, avec sa végétation et ses couloirs sombres. On se prend vraiment pour des aventuriers.

Malgré sa timidité, nous faisons un peu plus connaissance avec notre chauffeur qui se prénomme Mr. Han. Il est âgé de 34 ans et habite chez ses beaux-parents à 80 km de Siem Reap ce qu’il ne lui permet pas de rentrer chez ses beaux-parents le soir. Il loue une chambre et rentre une fois par mois pour revoir sa femme et ses deux petites filles. Il a travaillé un temps en Thaïlande mais a dû rentrer car sa femme a été gravement malade pendant une année. Il nous explique qu’il loue également son tuk-tuk et qu’il n’a plus ses parents. Pour se passer le temps, en nous attendant, il dessine des Apsaras, danseuses Khmères, dans un petit carnet. Son histoire, qui n’est malheureusement pas unique dans ce pays, nous touche. Jamais il ne se plaint, au contraire, il a toujours le sourire.

A quelques kilomètres au sud, entre Siem Reap et Phnom Penh, se trouve le lac Tonlé Sap. Pour la petite histoire, la rivière qui porte le même nom que le lac se déverse dans le Mékong à la hauteur de Phnom Penh. Mais à la période des crues, le Mékong a un niveau d’eau supérieur au lac ce qui force la rivière (Tonlé sap) à s’inverser pour aller remplir le lac en amont. Incroyable non ? Ainsi le lac voit sa superficie quadrupler et inversement lors de la saison sèche. Vous l’aurez compris, le niveau d’eau varie énormément et les villages aux alentours doivent s’adapter. Il y a donc des villages flottants et des habitations sur pilotis. Nous nous rendons dans un de ces villages. A nouveau, les paysages que nous traversons sont magnifiques avec leurs rizières. La visite se fait à bord d’une petite barque colorée et c’est très impressionnant.

Nous avons passé 8 jours à Siem Reap ce qui m’a permis de faire quelque chose que je voulais absolument faire : un cours de cuisine ! Le menus reste secret, vous découvrirez ça à notre retour mais la visite du marché était très instructive avec toutes ces épices et fruits que nous ne connaissons pas.

Nous profitons de notre dernière soirée pour assister à un spectacle du cirque «Phare». C’est une ONG qui recrute des jeunes dans le besoin afin de les aider à développer leur carrière professionnelle au niveau national voir international. Nous avons assisté a un magnifique spectacle rempli d’émotions. Ces jeunes artistes sont plein d’énergie et se donnent à 100% avec une joie de vivre communicative.

Le lendemain, Mr Han nous amène à l’aéroport de Siem Reap et nous nous envolons direction Luang Prabang au Laos.

7 thoughts on “Siem Reap et ses temples d’Angkor”

  1. Merci, merci, merci pour ces magnifiques photos qui donnent juste envie d’éteindre l’ordi et de vous rejoindre. J’espère avoir la chance d’aller voir ces merveilles.
    Bonne continuation et des bisous à tous les 4
    Anne

    PS j’adore la cuisine cambodgienne 🙂 enfin je pense!!

  2. Merci, merci, merci pour ces magnifiques photos qui donnent juste envie d’öteindre l’ordi et de venir vous rejoindre… J’espère avoir la chance d’y aller une fois.

    Bonne suite et bisous à vous 4

    PS j’adôôôre la cuisine cambodgienne… enfin je pense 🙂 !

  3. Hello,
    Cela valait la peine de nous faire patienter pour nous donner de vos nouvelles, quels pieds!
    Effectivement, Monique, no comment (trop content)
    Maxime, merci pour tes magnifiques sourires.
    Est-ce que les 2 petits gars s’habituent à la nourriture ou est-ce que l’oncle McDO est présent de temps en temps ?
    Poursuivez sereinement et prudemment votre périple. A bientôt. Bises

  4. Hello les V’lan,

    On se réjouit de venir goûter ta nouvelle cuisine, car nous, on connaît bien les pâtes à la sauce tomate de Monique, et pis aussi les pâtes à la sauce tomate de Monique, ah ouais, j’oubliais, y a aussi les pâtes à la sauce tomate de Monique!!! Bon, tu as déjà la casserole!!!
    Rentre vite, on a faim!!!
    Bisous des Miaz

  5. Hello
    Contente de voir que tout va toujours bien pour vous. En fait j’ai Boris qui me demande un numéro de téléphone ou mail pour le guide en Birmanie. J’ai donné ton numéro suisse Monique mais je sais pas si il marche! Avez-vous un autre numéro ou adresse mail où vous allez souvent?
    Bisous me réjouis de vous voir et d’entendre de vive voix vos récits!
    A bientôt
    Caroline

  6. Ouah! Fabuleux, vous devez vivre des moments magiques ! Remplissez vous la tête de paysages, d’odeurs et de saveurs… Profitez au maximum de ces beaux moments de votre vie. Au plaisir de continuer à vous suivre et lire…
    jacques

  7. Super de voir toutes ces histoires et photos. C’est vraiment magnifique. Bonne route….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*